+ Playlists

Accoucher sous les flashs d'une photographe? Why not! - Partie 1

Crédit photo : Miguel Ugalde-freeImages.com
Accoucher sous les flashs d'une photographe? Why not! - Partie 1
J’ai une photographe de famille (beaucoup plus facile à trouver qu’un médecin de famille en passant), Julie Dessureault - Rose aux joues photographie et maquillage. Elle a photographié mes fiançailles, mon mariage, mes grossesses et ma fille. Dans une semaine si tout se déroule comme prévu, elle photographiera mon accouchement. Yes, mon accouchement. Folle de même, la fille.
 
C’est suite à un article paru dans le quotidien La Presse que je me suis renseignée sur ce genre de service, bien avant de tomber enceinte. Mes premières constatations étaient que peu de photographes offrent ce genre de shooting et qu'une personne sur deux me regarde comme si j'étais une maladie tropicale quand je dis « accouchement » et « photographe professionnel » dans la même phrase. Quand même, je me suis promis que si j'avais la chance de vivre une deuxième grossesse, j'allais me lancer. Je suis tombée enceinte.

Ma photographe de famille étant turbo enthousiasmée (le mot turbo est sous-utilisé selon moi) par le projet, nous avons planifié le tout. Je considère comme essentiel qu’il existe au préalable un lien de confiance entre la photographe et nous. Je n’aurais jamais pu envisager de faire ce genre de chose avec une photographe que je rencontre pour la première fois lors d'un tel évènement. Comme pour l'amoureux, son cellulaire est ouvert 24 heures depuis quelques jours et son petit bagage de caméra et lentilles est prêt. Dès qu’elle reçoit mon téléphone, elle vient nous rejoindre à l’hôpital et ensuite, je l’oublie. Elle fait sa job, moi la mienne.
 
Prévoir ce type de séance photo a engendré une certaine planification que je n’avais pas eu lors de mon premier accouchement. J’ai dû ajouter à ma valise d’hôpital un soutien-gorge cute sans cerceau, pour grosses boules (je vous mets au défi d'en trouver un, merci à la boutique Belly Bédaine) et du spray-net question d'avoir le frisou bien disposé. Ce n’est pas parce que j’accouche que je veux avoir l’air d’la chienne à Jacques, traitez-moi de guidoune tant que vous voulez.

Crédit : clippss
 
Un accouchement, c’est un moment unique dans une vie. Les émotions que je vais y vivre font partie des plus intenses que je vivrai dans mon existence. Je veux pouvoir regarder ces photos dans 1 mois ou 10 ans et me mettre à brailler en me rappelant à quel point c’était fou. Bien sûr, l’amoureux peut prendre des photos pendant mon accouchement, mais il préfère voir la naissance de notre garçon directement et non derrière l’objectif d’une caméra. Et moi, je veux une photo de la première seconde où il va tenir notre fils dans ses bras.
 
Alors, maintenant que je suis épilée, que ma coloration est fraîche faite et que mon soutien-gorge cute est dans ma valise, je suis prête. J’ai hâte de vous parler de mon expérience.

Est-ce que c’est quelque chose qui vous tente? Seriez-vous game d’engager une photographe pour votre accouchement comme vous le feriez pour votre mariage?