+ Playlists

Petit guide de survie : mon chum a des enfants

Crédit photo : Justine Alexandre
Petit guide de survie : mon chum a des enfants
Si, comme moi, vous êtes tombée amoureuse d'un homme qui a des enfants, je vous souhaite la bienvenue dans une des plus grandes aventures dans laquelle vous embarquerez! Parce qu'être en couple avec un homme qui a déjà des enfants, c'est être en relation avec pas mal plus qu'une seule nouvelle personne : votre homme, son (ses) enfant(s)... et leur maman!

J'ai donc pensé rédiger un petit guide de survie pour les nouvelles belles-mères, ces blondes qui se demandent parfois où se placer!

1. Dealer avec le fait qu'il y eu quelqu'un d'extrêmement significatif avant nous
Je hais le mot « ex ». Automatiquement, à mes oreilles, ça sonne péjoratif. Belle-mère aussi, remarquez. J'appelle jamais la mère des enfants de mon chum son « ex ». Je l'appelle toujours par son prénom ou alors je dis carrément « la mère des enfants de mon chum ».

Bref. Je pense qu'à un moment ou un autre, on se sent toutes un peu dans l'ombre de celle avec qui l'homme a eu ses enfants. Personnellement, je me suis sentie comme si je ne pourrais jamais être aussi significative qu'elle, aussi importante. Ça m'arrive encore de penser ça, mais je me parle et me répète que moi aussi, j'ai eu un bébé avec un autre homme que celui avec qui je suis aujourd'hui, et que ça n'enlève rien à mon amoureux.
 

Un group hug à trois... ça arrivera pas. Et c'est ben correct!
Crédit : hiddeneloise

2. Devenir belle-mère ne veut pas dire devenir mère
Je ne veux pas répéter ce que j'avais dis dans un de mes précédents articles à ce sujet, mais en gros, les premiers mois, je trouvais ça facile. Tout coulait, je trouvais que je faisais une bonne job.

Puis, inévitablement, le temps passe, les habitudes s'installent, et le niveau d'implication aussi. En tant que maman, je sais que je pourrais trouver difficile ou même à la limite (très limite) envahissant qu'une autre discipline ou hausse le ton avec ma fille. Je suis cette autre pour la maman des enfants de mon chum. Ce n'est ni facile pour elle, ni pour moi. Je dois apprendre à tourner ma langue avant de parler et je dois respecter les consignes et les règlements que mon chum et elle ont mis en place pour leurs enfants.
 
3. Protéger son couple
Les enfants sont la priorité, ils étaient là avant qu'on y soit, nous, les nouvelles blondes. Bien que notre homme ne devrait jamais avoir à choisir entre l'amour de sa blonde et celui de ses enfants, ce n'est pas toujours simple à mettre en pratique.Si les enfants sont en conflit avec la nouvelle blonde, si leur mère ne nous apprécie pas, si les beaux-parents tripent pas sur notre cas, name it, ça se peut que ça affecte votre couple.

Bref, mon conseil, c'est d'embarquer le moins possible dans les chicanes entre votre chum et la mère de ses enfants, d'écouter votre tendre moitié, mais de ne pas renchérir. D'essayer de vous tenir à l'écart pour vous protéger vous, mais surtout, pour protéger votre couple.

4. Ne pas s'oublier
Rendre service, aller chercher les enfants à l'école, les emmener magasiner, passer du temps avec eux sans leurs parents, c'est le fun, mais c'est aussi exigeant. J'ai souvent eu le réflexe de changer mon horaire pour aider mon chum et la mère de ses enfants, sans qu'eux ne me le demande directement.

Je voulais tellement être aimée et être fine, rendre service, gagner des points, genre. Au final, ça change rien. Alors quand ça vous adonne ou que ça vous tente, go! Sinon, pensez donc à vous et ne faites pas un détour de 40 km ou n'attendez pas 2 h pour rendre service, en pensant cumuler des points « nouvelle blonde ». 

5. Flusher!
Ok, ça c'est le conseil de ma maman. Ça s'applique à plein de situations. Je vais donc le mettre en contexte ici. L'ex a dit quelque chose de bof à votre sujet? Flush. Oublie ça. Les beaux-parents ont encore le frigo tapissé de photos avec elle? Flush. Tu as l'impression d'être perçue comme la saveur du mois par l'entourage? FLUSH
 

Se faire ramasser par la vague, et juste passer à autre chose. Chaque fois.
Crédit : world-warotter

BONUS : toujours garder la communication ouverte avec votre homme et avec les enfants (s'ils sont, bien sûr, en âge de le faire!). Se parler. Se dire ce qui nous trotte entre les deux oreilles. Se dire ce qui nous blesse, ce qui nous tiraille. Toujours. 

Qu'ajouteriez-vous à mon petit guide?