+ Playlists

Ta petite playlist de portage

Crédit photo : @dallasol / Montage Julie Marchiori
Ta petite playlist de portage
Enceinte, je voyais d’un drôle d’œil le concept du portage.  J’avais, après tout, une rutilante poussette avec 56 attachements, une coquille qui clippe, une doudoune d’hiver, un protège-pluie et un porte-café.  J’avais aussi deux bras, ça me semblait largement suffisant.
Pourquoi diable aurais-je besoin d’une écharpe colorée, vaguement hippie, pour trimballer mon enfant?

La réponse est venue entre la 3e et la 4e semaines de vie de ma fille.  Ce moment où l’enfant réalise subitement qu’il n’est plus dans le ventre de sa maman et qu’il se met à pleurer de plus en plus longuement regrettant sans doute la douce osmose avec sa mère.
Ma doula s’est empressée de m’apporter une écharpe, de m’enseigner les rudiments et… j’étais lancée pour le bonheur.

Ma fille y a passé les premiers mois de sa vie, collée-collée, sa tête à parfaite distance pour un baiser.  On était soudée.  Son souffle chaud me rappelant à chaque instant ce lien grandissant qui nous unissait.  Pleurait-elle encore? Oui, mais beaucoup moins souvent.  L’écharpe avait avalé son désarroi, emmitouflé son inconfort ; elle facilitait son introduction à la vie.

C’était janvier, il faisait des froids records, je trottinais de long en large de l’appartement bougeant les hanches pour bercer la petite.  J’ai vite compris, moi qui aime tant danser, que je pouvais partager mes mouvements de corps avec elle, que ceux-ci pouvaient lui parler, lui communiquer mon amour, mon affection et mon envie de tendresse. 

Ma playlist de portage est donc ainsi née.  Des moments doux, des rythmes plus rapides pour varier, des moments rigolos, des moments nostalgiques, des moments kitschissimes, des moments où je chantais à tue-tête, des moments où j’avais juste envie de lui faire un câlin.
J’en partage aujourd’hui quelques extraits (ainsi qu’un ou deux trucs plus récents greffés par pur caprice).  Que vous carburiez à l’écharpe, au porte-bébé ou au souvenir d’avoir un jour porté, ce beat est pour vous!

Quelle chanson vous a vraiment fait bouger une fois l’écharpe bien fixée par vos doigts de fée?