+ Playlists

Grossesse et libido : en dents de scie?

Crédit photo : gangoo/Shutterstock
Grossesse et libido : en dents de scie?
Les trois premiers mois de ma grossesse, pas la peine d’en parler, je vomissais ma vie et je me sentais comme une loque humaine. Alors le sexe, très peu pour moi!

Heureusement, le premier trimestre s’est terminé, et je suis entrée dans une autre phase : la libido exacerbée du deuxième trimestre. Ça semble réjouissant, non? Fini les maux de cœur, un petit boost d’énergie, et ça y est, toutes les folies sont permises!

Sauf que… C’était sans compter l’appétit sexuel de mon homme qui est à inversement proportionnel au volume de ma bedaine! Résultat : plus mon ventre s’arrondit, moins l’homme semble avoir envie de moi, alors que moi, je rue dans les brancards.

C’est donc le désert sexuel dans ma vie en ce moment, alors que je ne demanderais qu’à m’envoyer en l’air une bonne partie de la journée. C’est bien beau les plaisirs solitaires, mais honnêtement, dans mon état actuel, ça ne fait juste pas la job.

Aussi, je dois avouer que ça me fait de la peine. Je sais bien que c’est plus fort que lui, que ce n’est pas rationnel, que ce n’est pas de sa faute et qu’il n’y peut rien, mais je ne peux pas m’empêcher de me sentir rejetée. Et franchement moche. Ça finit par jouer sur mon estime personnelle.

Je serai bientôt dans mon troisième trimestre, et j’imagine qu’à ce moment-là, les hormones vont me laisser un peu de répit et que le corps ne suivra plus de toute façon. Mais ensuite, il y aura l’accouchement, le post-partum, l’allaitement, les nuits sans sommeil… bref, ce n’est pas demain la veille que je retrouverai une vie sexuelle satisfaisante.

Alors, à moins de me trouver un amant pour une période temporaire, joke, je dois prendre mon mal en patience, et me parler souvent pour ne pas finir par le prendre carrément personnel.

Et vous? Comment avez-vous réussi à gérer votre libido pendant la grossesse?