+ Playlists

Sortie de madames au chalet

Crédit photo : oneinchpunch/Shutterstock
Sortie de madames au chalet
J’ai la chance d’avoir des amies fantastiques. Durant la fin de semaine précédant la Saint-Valentin, avec ma gang du cégep, nous sommes allées dans un chalet en Mauricie. Six filles prêtes à faire de la raquette, du ski de fond et profiter du spa. Je sais que certains doutaient de la vocation sportive de notre sortie, mais non, je jure qu’aucun gogo boy n’est venu agrémenter nos soirées!
 
Bon, il a fait -25 le samedi, mais nous sommes tout de même sorties prendre l’air. Nous avons aussi profité du confort du chalet (et du spa!) pour avoir des conversations vraiment inspirantes.
 
Crédit : Ekaterina Iatcenko/Shutterstock

Veut, veut pas, nous ne nous voyons pas aussi souvent que nous le voudrions, mes copines du cégep étant réparties entre Gatineau et Roberval, en passant par la région des Bois-Francs. Cette pause de presque 48 heures nous a permis de faire le point dans les potins, mais aussi discuter de la vie, de nos priorités, nos choix, nos envies.
 
On dit que ce qui se passe au chalet reste au chalet. Je peux toutefois dire que malgré nos choix de vie différents, nous formons tout de même un groupe assez homogène, nous partageons des aspirations et des valeurs humanistes. Et ça, c’est rassurant. C’est rassurant de retrouver des personnes naturelles, intègres, justes, authentiques, inclusives, drôles et ouvertes d’esprit, qui n’ont pas d’œillères et qui avancent courageusement dans la vie. De belles personnes qui sont motivées, qui veulent faire le bien autour d’elles, qui sont empathiques et qui ont le sens de l’écoute.

Des personnes avec qui je ne me sens jamais trop ni pas assez. Nous nous connaissons depuis plus de 15 ans et je dois dire que je suis fière de nous, fière de notre façon de vieillir et des madames que nous devenons! Même si nous utilisons maintenant de la crème anti-âge spéciale contour des yeux ou que nous camouflons nos quelques cheveux blancs.

À quand remonte la dernière fois où vous avez tellement ri que vous avez eu des crampes dans les joues?