+ Playlists

La routine dodo, c'est comme les bricolages Pinterest, c'est « overrated »

Crédit photo : Unsplash
La routine dodo, c'est comme les bricolages Pinterest, c'est « overrated »
Quand on regarde des parents élever leur progéniture et qu’on est childfree, y'a plein d’affaires qu’on se dit qu’on va faire, NOUS, quand on aura des enfants.

Je me souviens, je me disais que j’allais faire plein de bricolages Pinterest avec eux, pour avoir des souvenirs magiques de ces moments merveilleux et ô combien valorisants. La réalité vous frappe en pleine face quand finalement, c’est vous qui faites l’osti de bricolage, qui vous gommez les mains, essuyez les doigts de vos enfants parce qu’ils braillent leur vie parce-que-c’est-sale-maman ET que vous vous tapez l’espèce de huge mess que ça a fait pendant que vos enfants vont jouer aux voitures en gambadant.

C’est la même maudite affaire avec la routine du dodo. Je pensais tellement que ça allait être une période hyper fun. Moi, assise dans le milieu du lit, mon chocolat chaud à la main et ma fille somnolente qui me regarde avec des yeux de biche, silencieuse, captivée par les mots qui sortent de ma bouche. Le mur contre lequel je me suis heurtée… j'en suis pas encore remise.

Comme les annonces mensongères de serviettes hygiéniques où l'on voit des filles qui font du rafting, du bungee, de l’équitation pendant qu’elles sont menstruées jusqu’aux oreilles. Sérieux. De l’équitation? Clairement, la personne qui a pensé à cette activité menstruelle n’a jamais mis une serviette hygiénique pendant le déluge Rosie. C’est un désastre chaque fois que je passe de la position assise à debout. #Floush Imaginez quand c’est sautiller à répétition. Ça a peut-être l’avantage qu’on soit menstruées seulement une journée…

Revenons à nos moutons. La routine du dodo. Qui n’aime pas prendre son bain? Un fucking four. C’est là que mon calvaire et celui de beaucoup de parents, j’en suis certaine, commence.

6 h 45 : Bon! C’est l’heure du bain! NON MAMAN! MOI VEUX PAS PRENDRE UN BAIN. S’en suit une contorsion verbale de mots les plus positifs et encourageants de la planète pour que ma fille daigne monter à l’étage. Ça fini, le trois quarts du temps par un comptage jusqu’à trois pour qu’elle se déniaise à monter.

7 h : Poupou, enlève ton linge et mets-le dans ton panier mon amour. NOOOOOOOOOOOON JE TE DIS. Fait que tu me dis que le matin, tu veux beurrer ta christie de toast tu seule ou aller porter la couche pleine de marde de ton frère dans la poubelle parce que « je suis une grande fille maman » et quand je te demande de te déshabiller, tu veux rien savoir? Geeeeez Louise. Whyyyyyyyyy!!!!

7 h 15 : Je ne sais plus quel moyen j’ai utilisé, mais j’ai réussi à la faire embarquer dans le bain… froid, parce que hey! Ça fait 30 minutes que l’eau est dans le bain et 15 minutes que son frère est confortablement assis sur son divan de la Pat Patrouille.

7 h 18 : Je gosserai pas certain. Enwaye, le savon, frotte frotte, rince rince. Sort la petite.

7 h 20 : Poupou, mets tes bobettes s’il te plaît. NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON.

7 h 25 : Poupou, mets ta robe de nuit mon amour. NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON.

7 h 35 : Viens, on va descendre regarder quelque chose avant le dodo. Toute seule maman. Are you kidding me???

7 h 45 : Période de relaxation terminée, c’est le temps de l’histoire, pis osti que ça me tente pas. J’ai juste le goût d’aller m’effoirer en pyjama pis regarder Netflix. Un peu à contrecœur, mais avec le sourire dans la face, je commence à lire l’histoire :

– Moi : « Il était une fois, une petite fille qui voulait avoir un frère ».
– Elle : « Maman, pourquoi elle veut avoir un frère »
– Moi : « Je sais pas mon amour, on va voir. Donc, la petite fille… »
– Elle : « Maman, c’est qui la petite fille? »
– Moi : « Je ne sais pas, je ne la connais pas. »
– Elle : « Pourquoi? »
– Moi : « Parce que c’est une histoire mon cœur, et que l’histoire ne dit pas comment elle s’appelle. »
– Elle : « Moi je vais l’appeler Poulette ».
...
– Moi : « OK! Alors, la petite fille… »
– Elle : « NOOOOOOOOOOOOOON MAMAN! Son nom c’est Poulette! »

COME ON! L’histoire a dix pages, pis je suis rendue à la deuxième ligne de la page un!

8 h 05 : Tu as soif mon cœur? NON. Envie de pipi? NON. Tu as tous les toutous que tu veux? OUI. T'as pas trop chaud? NON. Tu as donné des bisous à tout le monde? OUI. J’ai l’impression de lui faire remplir un questionnaire des douanes.

Bisous bisous. Je descends en bas, où mon mari, trop sweet, m’a préparé un bon verre de vin.

8 h 06 : Bruit de pas. Bruit de petit pot qui se déplace parce qu’il sert de tabouret pour ouvrir la lumière. Bruit de lumière qui allume. Bon… Je monte. « Moi j’ai envie de pipi maman. »

Fausse déclaration toé chose.

8 h 07 : Retour dans le lit. Of course, elle a pas fait pipi. Je redescends.

8 h 08 : Bruit de pas. Bruit de gossage de barrière de métal. Hey… « Moi j’ai une crotte de nez ». Fuck, j’ai oublié cette section de la déclaration. Mouche ledit nez. WOW! Y'a plein de crotte de nez! PAN-TOU-TE. Rien. Je redescends.

8 h 15 : Après mes quelques gorgées de vin et quelques minutes de mon émission Netflix… Bruit de fucking pas. Bruit de chaise…Hein? Bruit de chaise!? Je check la caméra.
 
Crédit photo : Vicky Côté

 Crédit : Vicky Côté
 
Creepy much? Je remonte, la patience « à boute », comme on dit.

– Moi : « Qu’est-ce que tu fais? »
– Elle : « Moi je suis fatiguée! »
– Moi : « Ben va faire dodo dans ton lit, parce que sur une chaise, ça dort ben mal ma fille. »

Bon. Le dernier boute, elle le comprend pas, mais ça me fait vraiment du bien de le dire!
'Fait que c’est à 20 h 30 que ma fille s’endort, après 1 h 30 de routine.

Mon fils a deux ans et il est encore dans sa bassinette, pis si je pouvais, il y resterait dedans jusqu’à cinq ans!

Votre routine du dodo ressemble à quoi?