+ Playlists

Le tricot : un bon moyen de chasser les idées noires

Crédit photo : Catherine Héroux
Le tricot : un bon moyen de chasser les idées noires
Avec le recul, je constate à quel point ma dernière fausse-couche m’est rentrée dedans. Chaque mois, j’essayais d’être zen face à mon cycle menstruel, mais lorsque celui-ci réapparaissait, c’était comme un coup de pelle en pleine face. 

Je déprimais. L’hiver semblait interminable. J’essayais de mettre toute mon énergie dans mon rôle de maman à la maison, mais j’avais besoin d’un projet à moi, d’un projet qui allait m’occuper l’esprit.
Ma mère, qui venait d’entamer un énième projet de tricot, m’a fortement suggéré ce passe-temps. Elle m’a vanté en long et en large la quiétude qu'apporte le tricot. Comme je n’avais rien de mieux à faire, je me suis lancée! En plus, ma belle-sœur était enceinte, et j’ai toujours eu beaucoup de plaisir à confectionner mes cadeaux.

Je me suis donc mise à tricoter une couverture pour ma nièce à venir. Je tricotais dès que j’avais une minute. Durant les siestes, dès que ma fille était couchée, dans les salles d’attente, aux toilettes, etc. Toutes les occasions étaient bonnes pour avancer mes rangs, surtout que j’avais un deadline serré. Ce projet m’a pris trois semaines et je suis fière du résultat.

Crédit : Catherine Héroux
 
Ensuite, afin de garder l'espoir qu’un jour j’accueillerai un deuxième enfant, je me suis mise à tricoter une couverture pour ce petit être à venir. C’était ma façon à moi d’user de patience en l’attendant. Elle est toujours en confection, mais j’ai encore du temps devant moi.

Doudou toujours en construction
Crédit : Catherine Héroux

Entre-temps, j’ai eu besoin de challenge. J’ai eu envie de tricoter un coussin hibou pour ma fille. Ma mère m’a trouvé un patron pour débutante à la bibliothèque et m’a enseigné comment le lire. Après avoir trouvé la laine requise, je me suis mise au travail. Je devais noter chaque rang et compter chaque maille afin de ne pas faire d’erreur. Mon esprit n’avait le temps de penser à rien d’autre, et c’était en plein ce qu’il me fallait. Chaque soir, je vois le toutou orner le lit de ma fille et cette réussite me comble.
Toutou hibou réversible
Crédit : Catherine Héroux

Et tant qu'à être dedans, j’ai décidé de prendre de l’avance pour mon cadeau de bienvenue à la belle Justine, la fille que ma cousine aura au mois de mai. J’étais tellement motivée que j'ai tricoté un lapin grand format en quatre jours. Encore aujourd’hui, je ne comprends pas comment j’ai réussi cet exploit, mais je suis tellement satisfaite du résultat. Je suis certaine que ce cadeau rempli d'amour saura trouver sa place dans la vie de Justine.  

Lapin grand format pour Justine. Je dois seulement pratiquer ma broderie. (pas la plus belle face de lapin lolol)
Crédit : Catherine Héroux

En quelques mois, j’ai réussi à me trouver un passe-temps qui m’allume et qui me permet de focaliser mes pensées. J’ai maintenant la tête remplie de projets et je sais que je peux faire tout ce dont j’ai envie, ou du moins essayer #PassionTricot. Aujourd’hui, je suis motivée, mes journées passent plus rapidement et le printemps est enfin de retour. Que demander de plus? (Ah oui, un petit bébé!)

Que faites-vous pour vous évader de vos pensées?