+ Playlists

Déni de grossesse : l'accouchement-surprise de ma belle-sœur - Partie 2

Crédit photo : Bowen Clausen Photography/Shutterstock
Déni de grossesse : l'accouchement-surprise de ma belle-sœur - Partie 2
Mon frère a compris que quelque chose d’étrange se passait lorsqu’il a su le numéro de la chambre dans laquelle sa blonde était hospitalisée. Étant posé de nature, il a souri en voyant son fils dans la chambre. Une famille naissait en même temps que ce bébé sans prénom! Mon frère s’est mis à contacter chaque membre de la famille pour leur annoncer l’accouchement de sa copine. Dans l’incompréhension générale, je me souviens que je ne l’ai même pas félicité. En plein milieu d’un souper avec ma belle-famille, j’ai ressenti un énorme sentiment d’incompréhension envers la nouvelle qui m’était annoncée.
 
Bref, il n’a fallu que le premier coup de téléphone pour que la machine se mette en branle. Si vous ne savez pas de quoi je parle, allez lire l’histoire assez incroyable qui est arrivée à ma belle-sœur juste ICI
 
Premièrement, nous sommes une famille que l’on peut qualifier de nombreuse en plus d’être reconstituée. Dès que nous avons su l'ahurissante nouvelle, des messages d’aide ont été lancés sur Facebook. C’est dire que le réseau social nous a été d’une très grande aide. Sans même mentionner la surprise, seulement en spécifiant que nous avions besoin de TOUT pour bébé pour une maman dans le besoin, les messages et les dons ont afflué. Parfois, les gens à plus d’une heure de route s’arrangeaient pour leur faire parvenir des choses. Juste d’y penser, j’en suis encore émue.
 
Bref, siège d’auto à bas prix, prêt temporaire d’une couchette, serviettes pour bébé, vêtements en quantité industrielle… En un claquement de doigts, cet enfant né « dans le besoin » est devenu un enfant choyé. Ils ont tellement reçu de choses qu’ils ont dû les trier et donner le superflu (je rappelle ici qu’ils vivaient dans un trois et demi).
 
La famille immédiate s’étant occupée de réarranger l’appartement, nettoyer les vêtements, la literie et les serviettes donnés, il ne restait plus à ma belle-sœur qu’à s’installer et demander son congé de maternité!
Ce fut le branle-bas de combat dans le trois et demi. Merci aux heureux grands-parents qui ont tout mis en place pour que l'arrivée du bébé se fasse le plus doucement possible. 
Crédit : Giphy

Chaque membre de la famille a également tenu à fournir des sous, des couches, du lait et des petits plats aux nouveaux parents. Nous avons également souligné l’heureux évènement en faisant un shower quelques semaines après l’heureux évènement.
 
Mon neveu est rendu à deux mois et cette aide a été grandement précieuse pour la petite famille. Ayant été privée de salaire plusieurs semaines parce qu’elle n’avait pas fait de demande de congé de maternité, ce soutien leur a permis de continuer à vivre correctement. Les principaux articles qu’ils ont dû acheter furent les couches et le lait. Ils déménagent dans un cinq et demi en juillet et tout le monde est très heureux de l’arrivée inusitée de Noah dans nos vies.