+ Playlists

6 choses qui prouvent hors de tout doute que l'été laisse place à l'automne

Crédit photo : scottwebb/Pixabay
6 choses qui prouvent hors de tout doute que l'été laisse place à l'automne
Pour souligner la fin de l’été officiellement, je vous propose un top 6 des moments qui indiquent le changement de la saison.
 
1. La fin des mouches
L’automne sonne enfin la disparition des satanées mouches à fruits qui ont envahi la maison tout l’été et ce, malgré les nombreuses tentatives pour vous en débarrasser. Be-bye pot de vinaigre savonné qui fonctionne à moitié!

 
Crédit : Giphy
 
En bonus, il n’y a plus deux ou trois mouches à tuer faire sortir de la maison quotidiennement parce que les enfants ont laissé une porte ouverte. L’air vivifiant leur apprend soudainement comment fonctionnent les pentures. Hey bien!
 
2. La saison des pommes
L’activité récolte de pommes est planifiée, mais comme chaque année, la famille en cueillera beaucoup trop. Beaucoup. Trop.
 
Crédit : Giphy
 
Dès l’ouverture des portes du véhicule, vous avez l’impression d’avoir lâché des fauves en liberté. Une fois les sacs en main, vous ne pouvez plus rien pour eux, c’est la loi de la jungle. Votre partenaire et vous assistez impuissants à un remake de Survivor dans le verger.
 
Les moins de 8 ans se chicanent pour une échelle. Il y a une course collective non dite qui encourage tout le monde à s’éloigner davantage pour trouver un pommier qui serait miraculeusement plus rouge et garni que ses 40 voisins précédents. Les enfants s’entêtent à remplir à ras bord et tester la solidité des sacs. À la suite de votre passage, les bambins n’ont plus faim pendant deux jours. Point positif : les collations sont trouvées jusqu’en décembre. 
 
3. Refermer les fenêtres la nuit
Vous les aviez presque oubliées, mais les nuits fraîches amènent avec elles l’appel nocturne de la progéniture, signe de lâcheté extrême : « Mamaannn, j’ai froid aux jambes! Peux-tu venir m’abriller? »
 
Telle une Jeanne d’Arc discernant ces voix célestes et remplissant sa mission divine, vous vous extirpez du sommeil pour courir à la défense de vos pauvres petits. Vous les libérez ainsi du courant d’air glacial qui menace leur résistance aux virus, et votre sommeil à venir.
 
Crédit : Giphy
 
4. Les rhumes et autres virus sociables
En parlant de virus, l’automne signifie le retour à l’école et à la promiscuité sociale après la liberté estivale et l’air pur en nature.
 
Ça c’est l’influenza, ça c’est une bronchite...
Crédit : Giphy

Cela indique également que les microbes et virus se propagent à vive allure entre les enfants, les familles, les collègues, les surfaces. HELP! La gastro s’est déjà invitée? L’influenza se rapproche? Croisez les doigts pour que vos systèmes immunitaires tiennent le coup jusqu’au printemps.
 
5. Des changements dans l’alimentation?
C’est la saison où toute la blogosphère suggère des recettes réconfortantes, des potages et des mijotés, mais surtout des pumpkin spice lattes.

Les enfants, eux, aucun changement culinaire saisonnier : ils veulent du spaghetti et de la crème glacée all day every day.

Crédit : Giphy
 
6. Un défi vestimentaire supplémentaire
C’est le retour de la hantise des parents : ajouter au chrono matinal déjà serré l’habillement avec le manteau d’automne et les bottes de pluie de la marmaille. Une tâche qui peut prendre de 5 à 25 minutes selon le mood des enfants, la patience matinale des membres de la famille et l’exaspération parentale.
 
Crédit : Giphy

Mais encourageons-nous, c’est seulement une pratique en prévision de la routine des habits d’hiver à venir!
  
Qu’est-ce qui vous indique que le changement de saison s’est installé?