+ Playlists

Non madame, mon fils n'est pas tannant!

Crédit photo : Annie-Pier Couture
Non madame, mon fils n'est pas tannant!
Breaking news, l’automne est à nos portes! Ajoutez à ça que les petites bêtes, eh bien, ça grandit vite. C'est pourquoi j’ai dû prendre mon mercredi matin pour aller magasiner des vêtements à fiston qui vient tout juste de souffler ses trois petites chandelles.

Après un bon quarante-cinq minutes de recherche et d’essayage, nous nous dirigeons finalement vers la caisse avec nos achats. Comme nous sommes toujours mercredi, disons que le magasin est plutôt à personnel réduit, ce qui allonge le temps d’attente à la seule caisse ouverte.

Bien sagement en file, mon fils joue avec le parapluie qu’il m’a demandé de lui acheter. Il l’accroche un peu partout sur les petits présentoirs tout en inventant un jeu truffé de missions à accomplir. Comme aucun objet n’est déplacé et qu’il ne nuit à personne, je le laisse s’amuser question de rendre l’attente plus agréable.

Arrive une charmante désagréable femme d’âge mûr qui lance un sonore commentaire sorti de nulle part : « T’as ben l’air tannant toi! Y doit être tannant hein maman? Moi j’endure pas ça les enfants tannants, je les collectionne. »

Ah ben calvaire! Je cherche encore les mots pour décrire mon non verbal. J’étais tellement bouche bée et insultée. Mon garçon s’est retourné vers la dame, les yeux remplis d’interrogations, pour ensuite venir se réfugier derrière mes jambes. Je voyais bien qu’il était intimidé par le regard accusateur de cette dame, qu’il ne comprenait aucunement en quoi il avait été « tannant ». Parce que oui, cette scène s’accompagnait en plus d’une face de mépris bien sentie.

De quel droit s’adresse-t-on à un enfant de cette manière? Parce qu’il est petit? Parce que c’est un garçon? Parce qu’il n’agit pas en bibelot, au grand déplaisir cette chère dame?

Être tannant, c’est tellement péjoratif comme expression! Quand le dictionnaire donne comme définition « qui fatigue, qui irrite », je refuse qu’une pure inconnue appose cette étiquette à mon enfant. Surtout en lui garrochant au visage un commentaire aussi gratuit. Du haut de ses 3 ans, il comprend très bien que ce n’est pas un compliment.

Nos enfants ont l’estime personnelle bien fragile. Les phrases lancées effrontément comme dans la situation vécue sont plus lourdes de sens qu’elles n’y paraissent. Sur le trajet du retour, mon fils m’a demandé à trois reprises pourquoi la dame lui avait dit qu’il était tannant alors qu'il jouait doucement. Je ne sais pas mon petit bonhomme, maman cherche encore pourquoi…

Je me suis promis que si la situation venait à se représenter, je réagirais autrement. Je remettrais à sa place, poliment, la personne qui se permettrait d’apostropher mon enfant de cette manière. Parce que c’est inacceptable. Irrespectueux. Du haut de ses trois pommes, il n’a pas à subir les assauts malpolis d’une vieille dame aigrie qui devrait apprendre à magasiner sur les « z'internets » plutôt que dans les boutiques familiales.

Comment réagissez-vous quand vous êtes confrontés à de telles situations?