+ Playlists

Le jour où, face au cancer, j'ai douté de la médecine

Crédit photo : Ana Gonzalez
Le jour où, face au cancer, j'ai douté de la médecine
Cet article est ma montée de lait envers un sujet qui m’est particulièrement cher. J’aimais mieux vous prévenir.

Comme vous le savez (sinon vous allez l’apprendre), ma mère a eu une santé précaire tout au long de sa vie. Toutefois, on a été chanceux de pouvoir immigrer dans un pays qui offre des soins de santé à TOUT le monde. C’est loin d’être le cas dans beaucoup d'autres pays.

Au Guatemala (mon pays d’origine), les gens achètent leurs traitements à la journée, à la semaine ou comme leur portefeuille leur permet. Vous comprendrez que nombreux sont ceux qui ne parviennent pas à se procurer les médicaments nécessaires. Je me souviens encore quand ma mère allait recevoir des guérisons mystérieuses avec les sous que mon père lui envoyait pour cet usage. On ne comprenait pas grand-chose des prises de sang qui duraient de longues heures où elle devait rester assise dans une clinique assez huppée. On savait seulement qu’elle allait mieux quelques jours et qu’elle y retournait dès que c'était possible. Plus tard, nous avons compris qu’il s’agissait d’hémodialyse chèrement payée.

Récemment, nous avons appris qu'elle fait une troisième rechute du cancer du sein, qui est apparu en 2009 pour la première fois. À l’époque, on était loin de se douter de l’ampleur de cette maladie ; on croyait pouvoir garder un certain contrôle. Vous vous demandez où je m’en vais avec tout cela?

Les tests du cancer de ma mère ont démontré qu’il est si agressif qu’il laisse les oncologues à court de moyens. On est dévastés, je n’ai pas besoin de vous dire à quel point. Cependant, cette épreuve nous laisse des apprentissages hors pair tels que profiter du temps, ne pas calculer, ne pas prévoir, ne pas donner en s'attendant à recevoir et faire le ménage autant dans notre espace de vie que dans notre entourage. Eh bien voilà la raison pour laquelle la semaine dernière j’ai voulu partager un statut dans mon blogue qui parlait de tout cela. En résumé, j’expliquais que cette maladie emportera peut-être le corps de ma maman, mais jamais son essence. Bref, je me suis dit que ça pourrait aider quelqu’un quelque part, peut-être.

C’est à ce moment que j’ai reçu un appel d’une connaissance aux États-Unis. Elle connaît une fille qui a guéri son cancer avec des produits miracles, et maintenant, elle répand la bonne nouvelle en aidant les gens à connaître ces produits extraordinaires. Elle était atteinte de la même maladie et a refusé les traitements de chimiothérapie ; manger bien, prendre des vitamines et renforcer son système immunitaire ont suffi. De cette manière, elle a vaincu son cancer.

« Comment est-ce possible? », me suis-je demandé. Je suis plus du genre safe, et la médecine a fait ses preuves. Pour moi, c'est plus rassurant. Attention, je suis loin de penser qu’il est parfait, ce système, mais grâce à lui et ses soins, j’ai ma mère depuis 18 ans de plus que prévu.

À quel point est-ce important pour l’être humain de penser qu’il a le contrôle? Des lectures sur des sites Internet qui vendent leurs produits de manière clandestine avec des témoignages de gens sur YouTube, really? Ce qui est le plus ironique, c’est qu’ils disent que le monde entier doit être au courant de cette méthode révolutionnaire qui guérit TOUTES les maladies, surtout le cancer. Mais voyons! Comment est-ce possible que ce magnifique secret soit gardé aussi précieusement par les producteurs et les représentants de ces produits? Pour bien cibler les heureux élus? Come on!

Lorsqu’on parle de chimiothérapie, il me vient en tête ces mots : perte de cheveux, faiblesse, vomissements et mort, dans le pire des cas. Quand on nous a annoncé qu’il fallait passer à travers tout cela pour l’éviter, la mort, on était terrifiés. Je l’étais en tous cas, alors je n’ose pas imaginer la principale concernée, ma mère. On a foncé et on y a cru. Aux yeux de bien des gens, on a perdu la bataille avec le récent diagnostic, mais je ne le vois pas de la sorte. De 2009 à 2018, neuf ans se sont écoulés. Neuf ans avec ma mère à mes côtés. Elle m’a vue obtenir mon diplôme, avoir mon emploi de rêve, tomber enceinte, accoucher, acheter ma première maison, surmonter ma dépression, grandir, quoi! Tout cela n’aurait pas été possible sans la diabolisée chimio.

Or, ces charlatans offrent une solution pleine de « + » : plus de vitamines, de légumes, de jus, de pilules NATURELLES. On fait croire aux gens qu’on ajoute au lieu d’enlever au corps, contrairement à la chimio. Comment ne pas accrocher? C’est plus beau, c’est moins agressif et c’est moins cher. Vous n’avez qu’à demander à un représentant et le tout sera livré à votre porte. Dans le cas où mon incrédulité me menait à ma perte, je me suis demandé : pourquoi ne pas jumeler les deux? T'sais, pour mettre toutes les chances de notre côté? Eh bien, la réponse qu'on m'a donnée fut non. On ne peut pas mélanger les deux. On choisit son camp, c'est tout. Le naturel ou le chimique.

Ayoye! Ça me fait capoter! Il y a vraiment des compagnies qui se servent du malheur des gens pour faire du cash. Il existe réellement des gens qui mettent leur vie dans les mains de ces distributeurs de solutions miracles? C'est incroyable! Ce l’est encore plus, car lorsque la conversation a pris fin, j’ai eu un sentiment de doute. Je me suis dit : « Mais pourquoi ne pas l'essayer? Et si jamais elle avait raison? Et si jamais je passais à côté de quelque chose? » J’ai douté, et c’est à ce moment-là que j’ai compris que c’est LÀ qu’ils font leur cash, au creux de la vulnérabilité des gens, au fond de leur espoir épuisé, en leur faisant à croire qu’ils guériront. Ils se servent de leur malheur, de leur maladie, de leur peur. C’est dégueulasse.

Loin de moi l’idée de juger les gens qui consomment ce genre de traitement, car je les sais aussi vulnérables que je le suis, qu’on l’est. Par contre, je devais en parler ne serait-ce que pour faire sonner une cloche à qui voudra bien l’entendre.

Je souhaite à ces personnes que cette option fonctionne, mais surtout de se rendre compte de l’arnaque qu’ils subissent au détriment de leur propre vie, et de le faire avant qu’il ne soit trop tard.

P.-S. PAIX ET AMOUR