+ Playlists

Je pense que je suis fatiguée

Crédit photo : josianes/Instagram
Je pense que je suis fatiguée
Je le dis souvent, avec mon diagnostic de TDAH, je suis dans la classe des battantes. Je ne me laisse pas abattre facilement, en fait je suis vraiment habituée à me battre. Il a fallu que je travaille deux fois plus fort en classe pour avoir des résultats plus que dans la moyenne, parce que j’ai su que j’étais TDAH seulement à 30 ans. Donc je suis toujours partante pour une good fight, pour défendre mes idées et essayer de montrer que la vie, c’est un paquet de petites affaires qui font qu’on peut essayer d’améliorer les choses, que ça vaut la peine de parler, de dire qu’on n'est pas d’accord, au cas où cette prise de parole entraînerait un changement.

Mais ici, sur ce site, je me surveille. J’arrête de raconter des affaires personnelles, parce qu’il y a toujours quelque chose. Je ne peux pas vivre de même. Je ne peux pas parler de ma vie, de mes affaires les plus intimes sans qu’on m’accuse d’être contre le fun, d’être pas assez, d’être trop.

C’est vraiment fatigant. Quand je regarde les réactions sur le texte de maquillage de garderie qui (quand on le lit vraiment) demande juste de faire attention à la face de nos enfants et à la façon dont les produits sont appliqués, j’ai juste encore moins envie d’écrire des affaires qui me touchent ici. Je vais vous dire si telle ou telle affaire vaut la peine, ou si je trouve ça le fun, encore, mais je n’ai comme plus le goût de raconter des choses qui me dérangent ou des choses que je vis, parce que je ne sais jamais quand une bande de mères vont me traiter d’anti-fun ou d’anti-enfance.

Breaking news, on peut avoir une belle enfance même si nos parents ne veulent pas nous rouler dans la bouette chaque jour. On peut avoir une enfance épanouie et intéressante si la déco d’une maison est belle et si nos jouets sont en bois.

Je suis désolée de le dire de même, mais je me demande vraiment, et souvent, ce que ça crisse. Sincèrement, si une personne n'aime pas quelque chose, c’est quoi le problème? Ce n’est pas comme si ça avait une incidence sur vos vies directement, on va dire, qu’une mère aime ça mettre un pyjama qui matche et aimerait seulement qu'on respecte sa demande.

C’est vraiment violent, et dans le contexte social en ce moment, une partie de moi trouve ça tellement poche de voir des femmes en ramasser d’autres parce qu’elles osent parler de leurs préférences. Ça me décrisse de voir ça. Ça me donne juste envie de ne plus parler de mes affaires.

On connaît plein de gens qui aimeraient parler d'affaires et qui se bloquent parce que les réactions sont disproportionnées. Moi la première.

En tout cas, je ne pense pas qu’on ait fondé TPL Moms sur ce modèle-là. Pas sur le modèle de « tu peux te faire ramasser parce que tu aimes ça avoir des belles serviettes et que tu essaies de réussir la chose la plus challengeante de toute la vie, être parent pis essayer de construire un ou des humains le mieux que tu peux ».

En tout cas, moi j’aime ça des belles maisons, des pyjamas qui matchent, du beau linge pour enfant, je trouve que les maquillages de garderie pourraient être mieux, et je range des trucs avant de prendre des photos sur Instagram. Sue me.