+ Playlists

Apprendre à tisser, un jeu d'enfant...ou presque!

Crédit photo : Vanessa Giguère
Apprendre à tisser, un jeu d'enfant...ou presque!
J'ai étudié en design de mode et je travaille dans le domaine depuis 2006. Si ma mémoire ne me joue pas de tours, vers l'âge de 10-12 ans (AKA vers la fin des années '90), je savais déjà que je voulais étudier dans ce domaine pour en faire ma carrière. C'est donc dire que très jeune, j'ai développé un intérêt pour les matières et les mix de textures, et ça me suit depuis. #PassionTextile
 
Autodidacte, j'aime apprendre de nouvelles techniques et le tissage était dans ma mire depuis un bon moment. Comme j'aime aussi apprendre et découvrir avec mes enfants, je me suis dit que c'était le moment d'essayer lorsque la chaîne de magasins de matériel d'art Deserres  nous a gentiment offert un petit métier à tisser et quelques fournitures pour s'initier.
 
Le tissage est selon moi un projet intéressant à faire avec les enfants, car il fait appel à leur motricité fine et leur concentration (et leur patience, HA!). Le petit format du métier à tisser que nous avons reçu était parfait, car comme ce type de projet peut prendre un certain temps à compléter, vaut mieux commencer avec un petit format. Les gros tissages sont très tendance, mais vous risquez de voir vos petits se décourager devant l'ampleur de la tâche.
 
Crédit : Vanessa Giguère

Pour rendre l'expérience plus agréable et faire appel à la créativité de ma fille, je lui ai offert différentes matières premières avec lesquelles travailler :
  • Laine (nous avons en fait utilisé des fils de coton et d'acrylique)
  • Rubans décoratifs (tissé, perlé...)
  • Cure-pipes argentés
  • Bandelettes de tricot jersey (aka des bandes coupées dans un vieux chandail, vive la récup!)
Pour la finition... on repassera! Haha! C'est évidemment moi qui me suis chargé de rentrer les fils à l'endos du tissage, endos que je m'abstiendrai de vous montrer parce que ma technique n'est pas encore au point! Il faut dire que l'utilisation de matières "non conventionnelles" n'a pas aidé à ma cause. Mais au final, tout ce qui compte, c'est que le devant paraît plutôt bien pour une première, que nous avons partagé un beau moment à deux, que ma fille a eu du plaisir et surtout qu'elle est très fière de sa création!
Crédit : Vanessa Giguère

Pour ma part, j'ai aussi fait quelques tests en explorant les différentes techniques illustrées dans le superbe livre de Maryanne Moodie reçu à Noël. 
 
Activité parfaite pour un jour de pluie ou comme activité calme de fin de soirée, pré-dodo! T'sais quand on veut inciter les enfants à se calmer et se poser pour finir la journée en douceur?
 
Avez-vous déjà fait du tissage? Avec vos enfants ou seules?