+ Playlists

Ma fin de grossesse ou la trahison de mon système immunitaire

Crédit photo : hioahelsefag/Pixabay
Ma fin de grossesse ou la trahison de mon système immunitaire
J'ai une grossesse relativement facile. J'ai eu des nausées matinales bien au-delà du premier et du deuxième trimestre, mais sinon, j'ai vaqué à mes occupations sans trop de difficulté. 

C'était jusqu'à ce que j'arrive à ma 36e semaine de grossesse. Depuis, on dirait que mon système immunitaire a mis la switch à off. Comme si me trimballer avec une bédaine de 30 livres n'était pas suffisant, il s'est dit que d'attraper tout ce qui passe occuperait mes dernières semaines avant l’arrivée de bébé. En général, lorsqu’un virus passe, je réussis à l’échapper ou à être malade ou gros 24 heures. Cette fois, ne-non. Tout a commencé par une gastro… qui a duré six jours. Évidemment, j’ai fini par me retrouver à la salle d’accouchement, parce que les infirmières craignaient pour bébé. Comme bébé allait bien, on a retourné maman à la maison avec son teint blême et son énergie dans le sous-sol. J’ai quand même réussi à finir de travailler, puisque j’avais décidé de terminer mon année scolaire à 37 semaines de grossesse. C’est ensuite dans la canicule que j’ai essayé de reprendre des forces tout en préparant la venue de bébé 2.
 
En écoutant tous les bons conseils des gens qui me suggéraient de prendre « un peu de temps pour moi », j’ai envoyé ma fille à la garderie une journée. ERREUR. En allant la chercher en fin de journée, mon chum m’annonce qu’une autre des fillettes avait été malade. Voilà, ma fille venait de nous ramener un bon vieux rhume à la maison. Mon chum n’a rien attrapé et elle, elle a le nez qui coule, sans plus. Moi? Je viens de passer deux jours à errer dans ma maison avec zéro énergie. J’ai le nez qui coule comme les chutes du Niagara et je tousse comme si j’avais fumé toute ma vie. Pis on se rappelle que j’ai le rhume en JUILLET.
 

Ma façon de vivre mon rhume enceinte!
Crédit : Giphy
 
J’arrive à 39 semaines. Mon plan? M’isoler, éviter les enfants et le contact avec tout être qui a été malade dans la dernière semaine. Surtout, je croise les doigts pour ne pas accoucher dans les prochains jours. Parce que vous essayerez de contrôler votre respiration quand vous avez le nez bouché…