+ Playlists

Quand « pré-ados » rime avec « pas de tout repos »!

Crédit photo : Jamie Brown/Unsplash
Quand « pré-ados » rime avec « pas de tout repos »!
Quand ma fille était petite et qu’elle n’écoutait pas les consignes, un simple haussement de ton ou un regard aux gros yeux par-dessus mes lunettes suffisaient pour ramener l’ordre. Aujourd’hui, à presque 11 ans, je me rends compte que ça fonctionne plus ou moins bien, les sourcils froncés et l’octave de plus dans la voix… Et ça me déstabilise sur un moyen temps!

Loin de moi l’idée de dire que ma fille est une vraie chipie. J’ai la chance d’avoir une enfant douce, respectueuse et conciliante. Son enfance a été somme toute assez facile, pas de terrible two ou de fucking four! Mais elle est têtue! Quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas dans les pieds (la pomme n’est pas tombée très loin de l’arbre, t’sais!). Ce qui occasionne parfois des frictions, des réponses du tac au tac et c’est là que je gèle… Je tombe démunie, je cherche LA réponse finale, je bafouille… bref je suis zéro crédible!

Je ne suis pas autoritaire, ce n’est pas dans ma nature. Je suis une âme sensible, qui n’a jamais utilisé la force ou les cris pour me faire comprendre, autant dans ma vie professionnelle que personnelle. Ma fille le sait et ça a toujours bien fonctionné. Elle connaît mes limites, sait jusqu’où elle peut aller. Le problème, ce n’est pas qu’elle tente de les pousser à l’extrême, le problème c’est son attitude de full ado! C’est ça qui me décontenance, on dirait que psychologiquement, je n’y suis pas préparée! Ou bien je ne veux tout simplement pas admettre que mon bébé grandit…

Depuis quelque temps, les conseils de toutes sortes fusent de partout, que ce soit de la part de mes proches ou par de simples connaissances (t’sais, ceux qui se permettent de te conseiller sans que t’aies demandé!). Les « tu vas devoir être plus ferme », « t’es molle, sois plus rigide et impose-toi », « laisse-toi pas parler de même, elle va avoir le dessus sur toi » parviennent à mes oreilles pour toutes sortes de raisons. Je les entends, les reçois, les comprends et je le sais que certains sont véridiques, mais je n’arrive pas à les mettre en pratique.

Pas que je sois systématiquement pour le vivre et laisser vivre, je crois fermement qu’un enfant a besoin d’encadrement et qu’on le guide dans son cheminement. Je laisserai toujours place à l’argumentation si c’est fait dans le respect et le savoir-vivre. C’est simplement que je n’ai pas d’arguments « massue » pour clore l’obstination! Autrement que par « c’est ça pis c’est tout »! T’sais, trouver la phrase qui ne pourrait pas être enchaînée par un « ben oui, mais là » ou bien le fameux « pourquoi ? »

Pour couronner le tout, ses faces d’attitude 101 me font sourire. Je me vois en elle, j’imagine mes mimiques à son âge et ma mère qui avait l’air tout aussi désemparée que moi! Bien difficile après cela de lui faire passer cette manie quand elle voit mon visage un peu moqueur! Quoi qu’il en soit, avoir un guide de survie de la parfaite préadolescence me serait parfois utile! Pis vous autres, c’est quoi votre truc génial pour venir à bout de votre préado en puissance?