+ Playlists

Les 5 moments où on a trouvé ça vraiment pratique d'avoir de la préparation pour nourrissons avec nous!

Crédit photo : Octav Cado/Unsplash
Les 5 moments où on a trouvé ça vraiment pratique d'avoir de la préparation pour nourrissons avec nous!
Ce que je trouve beau dans notre communauté de collaboratrices (et quelques collaborateurs), c’est que nous avons souvent la chance d’avoir un beau panorama de témoignages et de discussions entourant plusieurs sujets. On essaie de créer des environnements sécuritaires afin de pouvoir raconter nos histoires. C’est beau de voir les filles s’entraider et se comprendre!

L’autre jour, on parlait de comment c’est pratique d’avoir un petit bibi de lait de prêt pour toutes les éventualités et comment c’est pratique, les sachets de lait maternisé (que ce soit pour du mix allaitement ou pour une alimentation avec biberon seulement). Je trouvais incroyable d’entendre les histoires de tout le monde. Entre la maman qui est retournée aux études tôt, celle qui a eu des jumelles ou la famille qui voyage beaucoup, on avait envie de vous partager les belles anecdotes qui ont fait en sorte que ces personnes étaient trop contentes d’avoir prévu un petit biberon pour leur bébé!

L’histoire d’Annie qu’on ne souhaite à personne (mais qui finit bien) :
« Environ deux semaines après mon accouchement, je me suis réveillée en pleine nuit avec une impression que mon utérus était en train de tomber. Je me suis levée et une marée de sang est sortie de moi. J’étais en hémorragie! Go go appelle le 911 et boom, sans préavis, mon copain s’est retrouvé seul avec le bébé pour plus de 24h. Je n’avais que 6oz de lait maternel dans le frigo mais, soulagement, il s’est rappelé que nous avions reçu des échantillons de préparation  Enfamil par la poste. De savoir qu’ils étaient ok sans moi a vraiment aidé à baisser mon stress. Et j’ai été correct après, n’inquiétez-vous pas ! »

Quand Geneviève nous a appris qu’elle était une superwoman :
« Même chose que précédemment, dans le cadre d'un retour aux études, quand j'avais des cours toute la journée, parfois le papa venait avec moi à l'université et me textait quand c'était le temps d'allaiter, mais souvent, il devait aussi rester avec ma plus vieille en plus du bébé. Préparation nécessaire, et seins pleins à la fin de la journée! »

L’histoire de Cynthia et ses deux jumelles :
« À la naissance de nos jumelles, je ne produisais pas assez de lait et elles perdaient beaucoup de poids. Nous avons supplémenté les bébés avec du prêt-à-boire d’Enfamil. J’ai adoré le côté pratique. On en a traîné avec nous longtemps. C’était plus facile pour les visites chez le médecin, où l’on pouvait passer un interminable moment. Ça me donnait un petit moment de repos quand les deux filles n’étaient pas synchro. Eh oui, c’est pas parce que c’est des jumelles que ça veut toujours être allaitée en même temps!

Véronique et sa (trop belle famille) de globe-trotteur :
Nous avons toujours beaucoup voyagé avec les enfants, même lorsqu'ils étaient bébés. Une fois, dans un très long vol d'avion, en pleine poussée de croissance de mon bébé, j'allaitais non-stop depuis des heures et lui en voulait plus même si je ne fournissais pas. Avec le stress de déranger, la fatigue et tout ce qui vient avec le fait de traverser la moitié de la planète avec un 9 mois sur les genoux, j'étais vraiment contente d'avoir un biberon de préparation pour l'aider à se calmer et à se rassasier.

J’ajouterais mon anecdote pour les mamans qui voyagent souvent pour des longues périodes :
« J'aime toujours traîner un peu de préparation dans mon sac à couches dans l'éventualité où je ne trouve pas de dépanneur sur la route pour combler les envies de lait de mon petit. C'est surtout pratique quand on visite un autre pays pour qu'il s'adapte au goût du lait de la place. En France, comme le lait est sur les tablettes, les gens le servent souvent avec des glaces au restaurant alors je prends plutôt du lait en poudre pour mon bébé. »

Comme vous pouvez le voir, c’est vraiment pratique à avoir sous la main! Avez-vous une anecdote avec un biberon lifesaver?