+ Playlists

Les jumelles ont testé : Le caramel au beurre salé maison!

Crédit photo : Bruno Guérin
 Les jumelles ont testé : Le caramel au beurre salé maison!
Dans notre tête, faire du caramel, c’est un peu quelque chose qu’on laisse aux autres. Carolane et moi, on croyait vraiment que c’était la chose la plus difficile à faire au monde. Et qu’il fallait ne pas bouger ni respirer parce qu’en une seconde tout pouvait cramer.

Finalement non, c’est tellement relax faire du caramel que j’ai envie d’être la mère cool qui donne un petit caramel maison à son enfant dans sa boîte à lunch. En plus, on a même trouvé une façon de tourner en positif le caramel s’il devient un peu trop dur!

Laissez-moi vous en parler!
 
 
Crédit : Bruno Guérin 

Premièrement, on a eu la chance de trouver une recette hyper simple sur le site Recettes d’ici. Des trucs qu’on trouve dans toutes les épiceries (même si Carolane n’avait jamais vu de sirop de maïs de sa vie). Une fois que les ingrédients secs sont mesurés, il suffit de les mélanger avec les ingrédients humides dans une casserole. Et, chauffer à feu moyen-élevé. Comme nous étions sur un magnifique poêle au gaz, je me suis dit que si ça prend un peu plus de temps et que je ne brûle pas mon premier essai, j’étais mieux d’y aller un peu plus smooth! C’était une bonne chose.
 
 
Crédit : Bruno Guérin 

Rapidement, le mélange se met à bouillir. Il faut remuer de temps en temps, mais je me sentais plus en confiance de le faire un peu plus souvent. Idéalement, on aurait un thermomètre à cuisson et malgré le fait que j’en achète au moins deux par année à Carolane, on trouvait pas le sien. On a donc fait le truc de tremper une cuillère du mélange qui ressemblait à la couleur caramel désirée dans un bol d’eau glacé. On a vite compris qu’on était en train de faire un caramel plus dur que sur l’image du site.

Crédit : Bruno Guérin 

Mais on est positives, et je dois dire qu’une fois qu’on a cassé (pour vous dire comment il était dur hahaha) notre caramel en jolis morceaux à la fois sucrés et salés, on a eu le plaisir d’y goûter. Eh bien, c’était trop bon. En plus, c’est le genre de caramel qu’on prend le temps de déguster et surtout de laisser fondre dans la bouche. Parfait pour les après-midis où on a besoin d’un petit remontant sucré!

Crédit : Bruno Guérin 

D’ailleurs, comme on est pleines de solutions, on s’est rendu compte qu’un caramel plus dur se râpe ultra facilement. Donc, si vous êtes du genre à vous faire un bon café avec une belle mousse de lait ferme, un peu de caramel au beurre salé maison sur le dessus, c'est divinement bon!

Est-ce que vous avez bien vécu votre premier caramel?