+ Playlists

Non, Safia Nolin ne vous doit rien... et toutes les autres non plus!

Crédit photo : Raphaël Ouellet/Facebook de Safia Nolin
Non, Safia Nolin ne vous doit rien... et toutes les autres non plus!
Je vais commencer direct. Je déteste les trolls. Je déteste les gens qui jouissent à la simple pensée de faire du mal à une autre personne, gratuitement, juste comme ça.
 
Pourquoi j’écris ça? Parce qu’hier je suis tombée sur cet article de Marc Cassivi de La Presse Plus .
 
Cet article dans lequel il dénonce le jugement et la réaction des gens suite à une entrevue qu’il a faite avec Safia Nolin. Je n’ai pas lu le texte de l’entrevue. Je l’ai vu passer sur Facebook, mais je n’étais pas intéressée. Pas parce que Safia Nolin est lesbienne, pas parce que Safia Nolin ne correspond pas aux sacro-saints critères de la supposée beauté. Pas non plus parce que je n’aime pas sa voix, qui, à mon goût, est merveilleuse, belle, particulière, unique. Non, simplement parce que cette journée-là, je n’avais pas envie de lire cet article. Mais lorsque j’ai lu le titre de l’article hier « Safia Nolin ne vous doit rien », j’ai immédiatement cliqué sur le lien.
 
Mauvaise idée… Je suis ressortie de cette lecture frustrée. Mon cœur s’est arrêté, si ce n’est pas levé, plusieurs fois au fur et à mesure que je lisais ces lignes. Je ne peux pas croire, ou du moins, je ne VEUX pas croire qu’en 2018, bientôt 2019, il y ait encore des gens qui s’arrêtent à ce point sur l’apparence des autres. Qui n’est pas capable de VOIR que cette personne, ben c’est un être humain. Qui jugent quel genre de personne elle peut être par rapport à son t-shirt, ou à ses cheveux, ou à son orientation sexuelle… Que des personnes se donnent le droit, à travers les réseaux sociaux, parce que hey! c’est tellement plus facile de bitcher derrière un écran, d’écrire des choses aussi horribles. Qu’ils ne pensent pas une seule seconde que leurs écrits sont blessants, insultants et complètement inutiles. Je veux dire, ce ne sont pas des critiques constructives, on est à mille lieues de ça! Et l'excuse de : « Ouais mais t'sais... c'est une personnalité publique.... elle doit s'attendre à ça! » Non. Juste non. C'est wrong, dans tous les sens du terme.
 
En plus d’être insultants, ces commentaires nous ramènent à l’homme de Cro-Magnon en rappelant clairement à quoi la femme moderne DOIT ressembler. J’ai adoré ce passage : « Ces insultes en disent long aussi sur l’image stéréotypée de la femme dans notre société. Sur l’injonction faite à la femme de se conformer aux diktats, sous peine d’être humiliée publiquement. La manière de s’exprimer, de s’habiller, de se maquiller, de se coiffer, qui correspond aux standards établis et qu’on ne saurait remettre en question. La femme a une fonction : plaire. Si elle ne la remplit pas, elle est considérée comme un produit défectueux. Et son refus d’obtempérer, comme un affront. »
 
Je suis une maman. Je travaille fort pour apprendre à mes enfants à ne pas juger sans raison. À ne pas faire de commentaires gratuits. À avoir du respect pour les autres parce que personne, et je dis bien personne, ne sais vraiment à travers quelles épreuves l’autre est passé. Mes deux enfants de 5 et 7 ans l’ont compris. Voulez-vous bien me dire pourquoi des hommes et des femmes, adultes, avec une certaine conscience, une certaine notion du bien et du mal, eux, ne le comprennent pas?
 
Ne manquez pas ce soir à Télé-Québec, 20 h, l’émission « Troller les trolls ». Si ça peut aider à sensibiliser sur la cyberintimidation et faire en sorte que certains se reconnaissent... http://www.telequebec.tv/societe/communiques/2457/

Marie-Odile Legaré
Ariane Mimeault