+ Playlists

Des livres « doudous » pour accueillir l'automne

Crédit photo : josealbafotos / Pixabay
Des livres « doudous » pour accueillir l'automne
L’automne, saison de contrastes. La nature explose dans un arc-en-ciel de couleurs chaudes et enveloppantes, ça sent le chaï épicé partout, les foulards et les bas de laine nous protègent du froid qui pique, le réconfort est à l’honneur et devrait nous mettre le rouge aux joues! Mais non. On traîne souvent de la patte, la petite fatigue se transforme en grosse montagne, l’énergie est au ras des pâquerettes, on a envie de faire la sieste à chaque banc qu’on croise, etc. Ces piles qui se déchargent à la vitesse de l’éclair nous tirent le moral vers le bas et même si on capote sur la petite fraîche et les tas de feuilles mortes, on se sent un peu à plat, sans enthousiasme et on rêve d’échanger notre place avec notre chat qui dort toute la journée.
 
Bref, aimer l’automne n’empêche pas de vivre une petite déprime quand les mois en BRE reprennent le monopole du calendrier. C’est le moment parfait pour ressortir ou se procurer des livres « doudous », vous savez, ceux qu’on est un peu gêné de regarder dans les librairies… Psycho-pop ou développement personnel, appelez-ça comme vous voudrez, s’ils vous font du bien, où est le mal? En voici quelques-uns qui pourront peut-être vous aider à prendre soin de vous et chasser le coup de blues :
 
Hyperempathique, moi? de Judith Orloff, psychiatre 
À fleur de peau de Saverio Tomasella, psychanalyste, 
tous deux publiés chez Guy Saint-Jean Éditeur. 

Ces deux livres s’adressent aux personnes hypersensibles qui ont l’impression de toujours «overreacter », qui réagissent plus fort que la moyenne des ours aux stimulis extérieurs, qui sont plus facilement affectées par des situations délicates ou émotives, qui ressentent et absorbent les vibrations des autres, etc. Et qui se sentent souvent extra-terrestres dans un monde formaté et rationnel. Deux bouqins qui font du bien, ne serait-ce que parce qu’ils valident le vécu et le ressenti des hypersensibles et hyperempathiques. Mais attention, comme c’est souvent le cas pour ce genre d’ouvrage, on en prend et on en laisse. Moi, j’y pige ce qui me parle et m’apaise et je laisse glisser ce que je trouve un peu trop weird ou flyé.

 À fleur de peauHyperempathique, moi?Créer le meilleur de soi de Manon Lavoie, aux Éditions Druide
Ce livre s’appuie sur la créativité comme moteur de bien-être. Sur un ton intime, rassurant et inspirant, l’auteure nous y propose une démarche simple de retour vers soi par le biais d’activités créatives simples, à la portée de tous. Et il est si beau qu’on a envie d’y replonger souvent, sans jamais tomber dans le complexe de « je ne suis pas assez bonne », car l’auteure insiste sur le fait que ce n’est pas le résultat qui compte, mais bien le processus. Un vrai de vrai livre doudou.

Créer le meilleur de soiLe livre du Hygge de Meik Wiking, chez First Éditions
Peut-être un peu convenu, mais tellement en phase avec la saison, pourquoi s’en priver! Ce livre agit surtout comme un rappel de ce qui nous fait du bien universellement, particulièrement en temps de grisaille. J’aime bien en parcourir quelques pages juste avant le dodo, ça met de belles images dans la tête et le cœur pour mieux dormir!

 Le livre du Hygge
crédit : First Éditions
 
Quels sont les livres qui vous font du bien?