+ Playlists

Pas de photos sur mes réseaux sociaux : Mon bébé est invisible

Crédit photo : Nathan Dumlao/Unsplash
Pas de photos sur mes réseaux sociaux : Mon bébé est invisible
Les personnes qui ont le privilège d’être dans ma liste d’ami.e.s Facebook ont vu des photos de ma fille avant son arrivée au Québec alors qu’elle était encore loin loin dans SA Chine. Depuis, ils suivent avec intérêt (j’espère) et curiosité son évolution et ses meilleurs coups. J’aime partager et en même temps un peu me vanter parce que ma fille est extraordinaire et que je suis tellement fière d’être sa maman.

Crédit : Julie Villeneuve

Tout est différent pour mon garçon. Pour annoncer son arrivée dans la famille, j’ai posté une photo de ma fille avec un chandail « Amazing sister ». Pas de photo, pas de prénom, pas d’informations précises… Tant qu’il ne portera pas mon nom de famille, mon garçon doit rester anonyme. J’essaie de me dire que ce n’est pas si grave, qu’il y a à peine quelques années, je n’aurais pas eu de réseaux sociaux pour afficher mon bonheur mais le fait que je parle régulièrement de sa sœur et très très rarement de lui me font sentir comme si j’étais la maman d’un bébé fantôme… Il est là, mais pas vraiment…

Cette idée me trottait dans la tête depuis son arrivée sans que je prenne le temps d’y penser vraiment et de me faire une idée sur la question. Cet été, lors d’événements familiaux, j’ai rencontré de la famille élargie. Disons que de voir les gens saluer avec plaisir ma fille en l’appelant par son prénom et ensuite me demander qui était le bébé dans la poussette, m’a fait un effet étrange!

Un autre truc qui m’agace, mais que je dois accepter, c’est que sur la page du groupe de parents du CPE, les éducatrices font l’effort d’ajouter régulièrement des photos des activités spéciales et du quotidien de nos enfants… Le mien n’y apparait jamais! Quelques fois, je me suis réjouie de reconnaître son bout de tête ou de le voir de dos dans le fond de la cour. Ça donne une idée du manque que je ressens…

Mon coco travaille avec beaucoup de détermination pour reprendre les manques laissés par un début de vie plus difficile, je suis tellement fière de lui pour chaque petite étape franchie. J’aimerais le crier au monde entier et le publier sur la page couverture du Journal de Québec. Bon, je me contenterais de ma page Facebook… Il devra rester invisible pour encore plusieurs mois… Mais le jour attendu arrivera un jour, et là…. Proud Mama ne se gênera plus d’afficher les prouesses de son super héros!!
 

Crédit : Giphy