+ Playlists

Entre réalité et fantastique : des romans pour relaxer pendant son congé

Crédit photo : Thought Catalog / Unsplash
Entre réalité et fantastique : des romans pour relaxer pendant son congé
Certaines personnes ont des goûts bien marqués pour la littérature : ils adorent soit tout ce qui est surnaturel et magique, ou bien ils préfèrent être bien ancrés dans le réel. Pour ma part, je trouve des mérites aux deux genres, en autant que le roman arrive à me captiver! Ainsi, j’ai dévoré la série Harry Potter, mais j’ai également beaucoup aimé des livres très réalistes comme ceux de la trilogie de Billie de Sarah-Maude Beauchesne. Voici quelques suggestions pour tous les goûts!

Univers fantastiques

Ceux qui aiment l’action, la magie et qui n’ont pas froid aux yeux trouveront leur compte auprès de « Twister », une jeune héroïne très courageuse. Suite à la disparition de son père, elle traversera des épreuves difficiles, devant lesquelles plusieurs se seraient dégonflés (moi la première!). C’est un roman assez dur à certains niveaux (la violence, l’intimidation à l’école), mais également très tendre à d’autres égards (la famille, les amitiés). Le mystère par rapport au père de Twister demeure entier jusqu’à la fin de l’histoire, ce qui nous tient en haleine pendant plus de 300 pages!
Crédit : Auzou

Pour poursuivre dans cette veine fantastique, mais un peu sombre, les jeunes du début du secondaire seront certainement très intéressés par « Miss Pook et les enfants de la lune ». En lisant les premiers chapitres de ce roman, j’avais l’impression d’avoir entre les mains une nouvelle version de la célèbre histoire de « Mary Poppins ». Il n’en est pourtant rien! Miss Pook possède elle aussi des pouvoirs magiques, mais elle ne s’en servira vraisemblablement pas pour divertir la jeune Élise. Un roman qui nous intrigue, tant par son originalité que par sa trame narrative particulière!
 
Crédit : Grasset

Les deux pieds sur terre

De retour dans la réalité… mais est-ce que ça compte, si elle est virtuelle? Un nouveau roman de la série « Youtubeurs » d’Olivier Simard est paru cet automne, après un troisième tome dont je vous avais parlé ici. Dans cette suite des aventures d’Henri OMG, l’auteur continue de faire référence à des phénomènes du web, comme les vedettes qui font des pranks dans des commerces. La facture visuelle, avec le nombre d’abonnés sur chaque page de droite et les captures d’écran fictives donnent un résultat vraiment unique. On est à mi-chemin entre un roman et une fenêtre de chat sur Messenger. Dans ce tome, Henri doit composer avec une amoureuse qui s’éloigne et une mère très (trop?) présente à son goût, de sorte que les vidéos sont un peu laissés à l’abandon.
 

Enfin, après YouTube, quoi d’autre de plus adolescent ou jeune adulte qu’un emploi étudiant! L’auteure Sophie Rondeau (que j’ai connue avec la série des « Selfies et sushis ») nous revient avec une nouvelle série jeunesse pour ceux qui sont à la fin du secondaire ou au cégep, « L’employée du mois ». Même si je dépasse (de loin!) cette catégorie d’âge, je dois dire que j’ai lu ce roman en… deux jours! Sophie Rondeau réussit très bien à titiller notre curiosité, alors que son héroïne Mégane échange des textos avec un mystérieux inconnu. Plutôt sage à son habitude, la sauveteuse se laisse aller lors d’une soirée arrosée et se retrouve avec un numéro de téléphone dans sa poche arrière. L’intrigue étant bien ficelée, je croyais avoir deviné l’identité de l’admirateur secret, mais j’étais à côté de la plaque! J’ai aussi aimé que le roman confronte des sujets difficiles (que je n’énumérerai pas de peur de gâcher l’intrigue!).
Crédit : Hurtubise

Aimez-vous mieux naviguer dans le fantastique ou dans la réalité?

Pour les trouver en librairie ou en bibliothèque…

Twister
par Juliette Forrest
Auzou, septembre 2018.

Miss Pook et les enfants de la lune
par Bertrand Santini
Grasset Jeunesse, janvier 2018.

Youtubers, tome 4 : Turbo Apocalypse
par Olivier Simard
Éditions de la Bagnole, octobre 2018.

L’employée du mois, tome 1 : Mégane
par Sophie Rondeau
Éditions Hurtubise, octobre 2018.