+ Playlists

Mon enfant adopté : une histoire qui finit bien

Crédit photo : Aswin/Unsplash
Mon enfant adopté : une histoire qui finit bien
Sur les réseaux sociaux et sur les sites de nouvelles, il y a régulièrement des histoires sur les manques et les erreurs de la DPJ et des centres jeunesse. Le genre d’histoires où les règles et les lois enlèvent toute humanité aux intervenants. Les petits, qui devraient être protégés, deviennent victimes du système. Ces histoires viennent me chercher au plus profond de mon cœur de maman, mais je crois que la situation est beaucoup trop complexe pour que je me risque à juger ou à essayer de trouver des coupables.

J’ai la chance de pouvoir dire que ma famille est la preuve que les centres jeunesse et leurs intervenant.e.s font aussi du bon travail. Des enfants, dont le début de vie est difficile, trouvent des familles permanentes grâce à l’adoption, un placement à majorité ou la tutelle. Ils ne seront pas ballottés d’une famille à l’autre jusqu’à perdre leur identité. Le processus est loin d’être simple. Chaque région administrative semble interpréter un ensemble de règles de façon plutôt libre, mais au bout du compte, les enfants trouvent une famille pour toujours où ils grandiront en comptant sur l’engagement et l’amour de parents (hétéro, homo, solo).

Les premiers mois de vie de mon coco ont été durs pour lui. Je ne saurai jamais dans les détails comment se passaient ses journées et je ne crois pas nécessaire d’en savoir plus… Je vois parfois dans ses yeux, dans ses réactions et dans ses peurs, le petit bébé qui avait besoin de réconfort… Dans la dernière année, ces moments sont devenus moins fréquents et ils durent moins longtemps, mais je sais qu’un son, une odeur ou une émotion resteront toujours des déclencheurs de sa mémoire.

Le bébé, qui observait tout de ses beaux yeux noirs sans comprendre ce qui lui arrivait, s’est transformé en petit clown qui court de son lever à son coucher. Il est un petit garçon heureux qui est convaincu d’avoir la meilleure maman du monde et que sa sœur est la plus drôle de l’univers. Il est trop petit pour prédire quelles traces laissera son début de vie ou pour savoir si ses retards de développement disparaîtront peu à peu, mais il peut compter sur moi pour le défendre et pour mettre toute l’énergie nécessaire afin de trouver les meilleures ressources.

 

La semaine passée, son intervenante m'a appelée pour m’annoncer qu'une juge a accepté que le processus d’adoption commence. C'est le début officiel de notre histoire pour toujours!

Si vous êtes curieu.se.x sur les démarches à faire pour accueillir un petit humain de plus dans votre famille, le premier geste à faire est d'appeler le centre jeunesse de votre région. Ils pourront vous inscrire à une rencontre d'informations pour le programme de famille d'accueil banque mixte.