+ Playlists

Enfant unique et parents séparés

Crédit photo : Unsplash
Enfant unique et parents séparés
Je voulais donner ma perspective d’enfant unique dont les parents sont séparés puisque je me fais souvent poser des questions par des amis qui veulent (ou peuvent) n’avoir qu’un seul enfant. Genre, est-ce que je vais briser son enfance de mon kid? Non, relaxez!
 
À quelques jours de ma rentrée au primaire, ma mère et moi avons déménagé chez mes grands-parents durant un peu moins d’un an jusqu’à ce qu’on emménage avec son nouveau conjoint qui avait des enfants (en garde partagé). À l’époque, dans ma classe, on était une minorité à avoir des parents séparés. 
Contrairement à plusieurs, je n’ai jamais eu ce souhait que mes parents reviennent ensemble. Ils ont toujours eu des échanges cordiaux, mais ils n’ont jamais été du genre à faire des fêtes ou passer des vacances ensemble. Je voyais mon père les vendredis soirs et une fin de semaine sur deux. Puis, quand je suis entrée au secondaire, on a fait la garde partagée une semaine sur deux (ce qui était la façon de faire dans ce temps-là). 
  
Mes (jeunes) parents ont eu des fréquentations, mais surtout de longues relations. J'ai même assisté aux 3 mariages de mes parents (2 de ma mère et 1 de mon père)! En tant qu’enfant unique, je crois que j’ai une relation spéciale avec mes parents, comme une amitié que je ne vois pas toujours chez les enfants de grandes familles. Je les ai vu vivre des peines d’amour, rencontrer de nouvelles personnes et se reconstruire. Il faut aussi dire que j’ai passé beaucoup de temps avec les adultes. Mon père m’amenait partout ; j’étais sa date dans les soupers de tournois de golf, il m’amenait au travail et je le suivais en vélo pour lui donner de l’eau quand il s’entraînait pour ses marathons. Je ne pense pas qu’on aurait fait ça si j’avais eu un modèle de famille standard.
 
 
Source : Giphy
 
L’un des plus grands avantages d’avoir des parents séparés, c’est d’avoir des versions différentes de l’éducation, des expériences variées et de rencontrer plusieurs personnes qui deviennent un peu (ou beaucoup) ta famille durant un certain nombre d’années. J’ai beaucoup appris des conjoints de mes parents et ça été un grand cadeau qu’ils passent dans ma vie. Et bien sûr, l’avantage principal d’avoir 2 maisons, c’est que les cadeaux de Noël et de fête sont en double!
 
En contrepartie, j’ai manqué de sentiment d’appartenance à un lieu et à une famille. On a beaucoup déménagé et le fait d’être seule a été difficile pour moi surtout après la séparation de ma mère avec son mari après 12 ans de vie commune. Tout d’un coup, je perdais une figure paternelle importante et 2 demi-frères. Je ne sais pas si c’est attribuable au fait d’être enfant unique, mais j’ai tendance à tout vouloir faire par moi-même plutôt que de demander de l’aide. Finalement, une des craintes des parents d’enfants uniques est d’en faire des enfants rois. Clairement, ça n’a jamais été mon cas puisque j’ai plutôt appris le sens des responsabilités, l’adaptabilité et l’indépendance, et ce, très tôt.  
 
Quelle a été votre expérience en tant qu’enfant unique ou enfant de parents séparés?