+ Playlists

Une séance photo à son accouchement : moins gênant qu'on le croit!

Crédit photo : Tammy Lacasse
Une séance photo à son accouchement : moins gênant qu'on le croit!
Dans le vie, je suis vraiment du genre à capturer les petits moments du quotidien afin de conserver le plus de souvenirs possible de ma petite famille. Mais comme je suis loin d’être photographe professionnelle, j’aime bien l’idée de faire immortaliser les étapes importantes de ma vie par quelqu’un qui a réellement du talent en la matière.

À mes deux premières grossesses, nous nous sommes donc offert des shootings photo incroyables que je regarde encore aujourd’hui avec beaucoup d’émotion. Il était donc tout naturel pour moi de vouloir faire de même pour cette troisième et dernière grossesse. Or, celle-ci a été plus difficile que prévu, ponctuée de douleurs intenses dès la 20e semaine. Je n’arrivais plus à réellement bouger, j’étais bouffie et mal dans ma peau. Je me sentais moche physiquement et mentalement, et l’idée même d’immortaliser ces moments devenait de moins en moins attrayante. Quand l’hiver s’est invité mi-octobre et a détruit mes derniers espoirs d’une belle séance dans les feuilles colorées, j’ai juste laissé tomber. J’étais déçue, mais au final, je me disais que c’était pour le mieux. Je me reprendrais bien une fois bébé arrivé. C’est alors que j’ai vu passer une story Instagram d’une photographe  de mon coin qui cherchait un couple prêt à se prêter à l’exercice d’une séance photos... d’accouchement!

Rapidement, je lui ai écrit pour lui faire part de mon intérêt et nous avons convenu de nous rencontrer pour discuter du type de photos qui seraient prises et du déroulement de la séance. Et surtout, pour voir s’il y avait un bon fitte entre nous. Parce que veut, veut pas, t’as pas nécessairement envie d’être pognée avec une personne qui t’énerve ou qui te rend mal à l’aise la journée de ton accouchement, les jambes dans les étriers et tout. Heureusement, dès les premières minutes, je savais que cette personne était la bonne.

Quelques semaines plus tard, lorsque j’ai crevé mes eaux, je l’ai textée pour lui mentionner que nous étions en route vers l’hôpital. Elle est arrivée rapidement et nous a accompagnés tout au long de cette longue journée. Subtilement et dans le plus grand respect, elle a capturé toutes les étapes de cette grande aventure, les beaux moments comme les plus souffrants. Jamais je n’ai senti sa présence comme intrusive et j’ai pu construire ma bulle et me concentrer à fond sur ce qui se passait.
 
Crédit : Tammy Lacasse

Au moment où bébé a décidé de faire son entrée dans le monde, j’avoue ne pas me rappeler qu’elle était présente du tout. Et comme tout s’est déroulé à la vitesse de l’éclair (aucune poussée, bébé sorti en quelques minutes à peine), je ne comprends toujours pas comment elle est arrivée à tout capter, sous autant d’angles. Chaque photo de ce moment est comme un petit cadeau surprise que j’ai déballé un après l’autre, le cœur et la tête explosant d’émotions. Grâce à cette photographe exceptionnelle, l’une des plus belles rencontres de ma vie est maintenant gravée pour toujours sur pellicule.
 
Crédit : Tammy Lacasse 

Et parce que c’est l’une des premières questions qu’on me pose, pour moi, l’aspect pudeur n’a jamais été un enjeu. Peut-être parce que rendue à mon troisième accouchement, je ne voyais plus les choses de la même façon. Mais je crois surtout que c’est en très grande partie grâce à l’immense professionnalisme de ma photographe et de notre relation qui se tissait de plus en plus serrée d’heure en heure.

D’ailleurs, si l’idée vous parle, voilà quelques points importants à considérer pour que l’expérience soit à la hauteur de vos attentes :
  • Choisissez un.e photographe en qui vous avez immensément confiance et que vous savez, saura respecter vos limites et votre intimité.
  • Discutez préalablement du déroulement de la séance, de vos attentes pour les photos, de ce qui vous rend à l’aise ou pas.
  • Avertissez idéalement votre médecin à l’avance, si possible.
  • N’hésitez pas à complètement ignorer la photographe pendant votre accouchement. Vous avez
    envie de dormir, dormez. Vous voulez passer un moment seul avec votre chum, dites-le ! L’important c’est vous. Votre photographe le sait et vous respectera assurément là dedans.

    Crédit : Tammy Lacasse 
Aujourd’hui, trois mois plus tard, je regarde encore presque quotidiennement ces incroyables photos qui me font revivre cette journée incroyable. C’est indéniablement l’un des plus beaux cadeaux que je pouvais m’offrir. Après la déception de ne pas avoir immortalisé ma grossesse sur photo, j’ai l’impression d’avoir bouclé la boucle avec cette séance toute spéciale. Et le plus beau dans tout ça : je compte maintenant une nouvelle amie chère à mon cœur. Merci pour tout Tammy!

Photographe : Tammy Lacasse
Instagram: https://www.instagram.com/tammylacasse/
Site web : https://www.tammylacasse.com