+ Playlists

Ma mère est jalouse de ma belle-mère et ça me tape sur les nerfs!

Crédit photo : Unsplash
Ma mère est jalouse de ma belle-mère et ça me tape sur les nerfs!
Je l’sais, je ne réinvente rien! Les histoires à dormir debout de belles-mères malcommodes, ça ne date pas d’hier! Par contre dans mon cas, c’est plutôt ma mère qui fait des histoires avec somme toute pas grand-chose… Si au moins il y avait une raison valable à tout ce boudin!

Elle ne me l’a pas exprimé carrément, mais je la connais depuis assez longtemps (c’est ma mère, t’sais!) pour savoir que le courant ne passe pas entre elle et mes beaux-parents. Du moins pas de son côté! Ils ne se sont rencontrés que très peu de fois en presque 5 ans, mais c’en a été assez pour qu’elle se fasse sa propre opinion. Ce qu’elle leur reproche? J’en sais trop rien! Probablement seulement le simple fait qu’ils soient dans ma vie et que mon ado et moi nous entendions très bien avec eux.  J’imagine qu’elle ne tolère pas qu’une autre « autorité parentale » puisse intervenir (même à mon âge!) dans ma vie et celle de ma progéniture… Une mère, ça restera toujours une mère t’sais!

Sauf que là, y’a rien de drôle à se retrouver dans cette position! Quand je donne des nouvelles, que je raconte nos aventures de la fin de semaine, du moment que je mentionne leurs noms, que je dis qu’on les a vus, elle se raidit et son humeur change. Tout d’un coup, mon histoire ne l’intéresse plus et elle change de sujet. Ses lèvres se pincent et si une bulle pouvait apparaître au-dessus de sa tête, il y aurait écrit : « on sait ben, elle… ». J’en suis à toujours faire attention à ce que je dis, quitte à passer par-dessus certains détails pour m’éviter ce genre de remarques gênantes.

En plus de ne pas supporter mes beaux-parents, elle n’est pas des plus avenantes avec les enfants de mon conjoint… Ça aura pris tout près d’un an avant qu’elle se souvienne de leurs noms! Au départ, je me disais que c’était parce qu’elle ne croyait pas nécessairement à notre histoire, à mon chum et moi, et qu’elle ne voulait pas s’attacher aux enfants. Mais après tout ce temps, la raison n’est plus valable. Comme si le fait qu’il y ait plus de monde dans ma vie lui nuise à elle… Pourtant, je n’ai jamais laissé sous-entendre que je l’aimais moins! Mon cœur est assez gros pour aimer plusieurs personnes à la fois! Parfois, ça me fait penser à un enfant roi! Celui qui ne veut donc pas que ses parents cessent de leur donner toute l’attention!

Je sais bien qu’on ne peut pas obliger les gens à en aimer d’autres autant que nous les aimons. Des affinités, ça ne se crée pas avec tout le monde.  Mais pour le bonheur de tous, sans virer dans l’hypocrisie, on peut essayer d’être sympathique, non?