+ Playlists

Je repense à toutes ces fois où j'étais une enfant désagréable...

Crédit photo : Vanessa Serpas/Unsplash
Je repense à toutes ces fois où j'étais une enfant désagréable...
J’ai beaucoup de beaux souvenirs de ma jeunesse. J’ai grandi dans une famille unie, avec des parents merveilleux et des sœurs que j’aimais plus que tout. Ayant déjà deux filles, je repense souvent aux activités que je faisais enfant, aux moments spéciaux qui sont restés gravés dans ma mémoire.


Je réalise maintenant tout ce que mes parents ont fait pour qu’on soit heureuses. Ils ont travaillé fort, longtemps et énergiquement. Je les admire de plus en plus en me remémorant tout ça.
Quand je repense à moi, enfant, je ne suis pas si fière. Comme tous les enfants, j’ai été une petite bitch à plusieurs reprises.


Si je pouvais revenir dans le temps, voici ce que je me dirais lors de ces moments où mon niveau de p’tite maudite était beaucoup trop élevé.
 
1. Quand mon père avait le culot de me déranger en plein Bouledog Bazar pour me couper les ongles d’orteils et que je trouvais le moyen de chialer, voici ce que je me dirais : « R’viens-en de ton émission! Il te coupe les ongles! Il va ramasser les p’tits bouts après! Tu fais exprès pour avoir les doigts raides! Arrête!! »


2. Quand ma mère faisait son yogourt maison et que j’aurais voulu qu’elle en achète à l’épicerie à saveur de fraises ou de caramel, voici ce que je me dirais : « Elle fait du yogourt à l’époque où elle ne le mettait pas encore sur Instagram, elle le fait juste pour la santé, le côté écologique et elle prend son temps pour le faire parce qu’elle t’aime! Mets ton sirop d’érable et enjoy! Pis, dis MERCI! »


3. Quand mes parents proposaient une activité originale le samedi après-midi ou qu’ils organisaient un voyage pour nous et que je me disais que j’aurais préféré aller jouer chez mon amie qui avait le VHS de La petite sirène 2, voici ce que je me dirais : « Tes parents se donnent du trouble! Ils créent tes meilleurs souvenirs! La petite sirène 2, tu ne t’en souviendras plus dans 2 semaines, tu vas toujours de rappeler du tour de montgolfière!» 


Je sais, je sais. C’est normal pour les enfants de ne pas se rendre compte du travail que font leurs parents pour leur faire plaisir. Mais. Quand même. Des fois, je regarde ma fille qui sort tout juste du fucking four,  je repense à mon enfance et j’ai juste le goût de m’excuser à mes parents!
 
Est-ce que ça vous arrive aussi?