+ Playlists

Les troubles de l’attachement, ça vous dit quelque chose?

Crédit photo : Caroline Hernandez/Unsplash
Les troubles de l’attachement, ça vous dit quelque chose?
Un beau samedi après-midi, je me suis retrouvée avec quelques personnes, parents, grands-parents et éducatrices dans une petite salle à l'occasion d'une conférence suivie d’un café-rencontre, offerts par l’organisme Pétales Québec.

Sans entrer dans une explication trop compliquée, je vous partage la définition selon le DSM IV : « Les troubles de l'attachement sont une affection mentale qui peut survenir chez des enfants victimes d'une rupture du lien entre mère et enfant, trouvant son origine dans des événements traumatiques (ou vécus comme tels) de la toute petite enfance ou de l'enfance (avant l’âge de 4-5 ans), voire au cours de la vie in utero. »

Les difficultés d’attachement sont plus présentes chez les enfants qui ont vécu des situations d’abandon, mais elles se présentent aussi dans des familles où l’enfant n’arrive pas à créer un lien sécurisant et significatif avec son parent.

La conférence a permis de démystifier plusieurs croyances et vérités sur le sujet. Le plus grand mythe reste encore de croire que l’amour est magique, qu’il répare les blessures et qu’il se présente dès que nous le souhaitons. Malheureusement, créer un lien d’attachement, c’est beaucoup plus complexe que cela. La mère (le parent) doit faire les efforts nécessaires pour que l’enfant se sente assez en sécurité pour s’ouvrir à une nouvelle relation. De son côté, l’enfant doit être prêt à prendre une chance de s’ouvrir et de se rendre vulnérable après avoir été déçu par l’adulte qui devait prendre soin de lui. Et puis, malgré la bonne volonté des deux, cela restera un travail de tous les jours.

Trop souvent les blessures de la petite enfance laissent des traces trop importantes qui empêchent l’enfant de faire assez confiance à un adulte pour prendre le risque de se rendre vulnérable et de créer un lien d’attachement. Et il est encore loin de pouvoir aimer cette maman (parent) qui pourrait disparaître…

Je suis repartie de cette conférence et surtout de la discussion qui a suivi avec plus de ressources et, surtout, en ayant le sentiment de pouvoir aider ma puce à devenir une adulte la plus épanouie possible.

Il reste une seule date de la tournée de conférence, le 26 mai à Rouyn-Noranda, mais la tournée reprendra l’automne prochain. Si vous avez à interagir avec un enfant pour qui l’attachement est plus difficile, cette activité est un must!