+ Playlists

Faire la paix avec le passé : Si tu savais, mon petit homme...

Crédit photo : Marie-Eve Lalande Photographie
Faire la paix avec le passé : Si tu savais, mon petit homme...
Pour ce texte, j’ai envie de faire les choses différemment. J’ai envie de commencer par la fin. J’ai envie de lui dire que je l’aime un peu plus chaque jour. Pourquoi? Parce que son arrivée dans ce monde est survenue au même moment que la fin d’une histoire… L’histoire d’amour entre son papa et sa maman.
 
Je l’avoue, j’anticipe déjà ce moment. Vous savez, celui où il me demandera de lui raconter le récit de sa naissance. Mon petit homme qui, à ce jour, a seulement 16 mois… J’ai en masse le temps pour penser à tout ça. Et c’est justement ça le problème. Avoir du temps. Trop de temps. Et ressasser le passé…
 
Alexy, tu es arrivé une nuit où il neigeait et où il faisait tempête dans mon cœur. Malgré tout, je retournerais en arrière sans hésiter une seule seconde. Pas pour changer quelque chose, non. Juste pour revivre ce moment encore une fois. Celui de notre rencontre.
 
Alexy, tu es arrivé alors que mon cœur était meurtri par le départ de ton papa. Malgré tout, ta venue a été la plus douce des caresses. Tu as volé mon cœur dès ton premier cri. Et c’est là que j’ai compris que l’amour, ça ne se divisait pas, bien au contraire.
 
Alexy, tu es arrivé alors que j’avais peur d’être distraite par la douleur. Pas celle de l’accouchement, non. Celle qui était logée au fond de mon être. Malgré tout, tu as été une partie de ma force. Celle qui m’a permis d’aller de l’avant. De croire en moi. D’espérer.
 
Alexy, je suis pleine d’amour pour toi. Pleine de fierté. Tu es l’une des plus belles choses que je garde dans mon cœur. Oui, j’ai eu l’impression de t’aimer maladroitement au début. Toi, mon petit homme. Mais SI tu savais à quel point tout l’amour que je te porte est sincère.
 
Alexy, je t’aime plus que les mots ne peuvent l’exprimer. Et n’oublie jamais… « Tu seras pour moi unique au monde et je serai pour toi unique au monde » (Le Petit Prince).
 
Suis-je la seule qui a eu besoin de temps pour faire la paix avec son accouchement? Anticipez-vous comme moi le moment où votre enfant vous demandera de lui raconter le récit de sa naissance?